72 heures à Copenhague

3 days in Copenhagen

Quelle belle ville que celle de Copenhague ! J’ai eu la chance d’y aller le mois dernier pour rendre visite à Mathilde qui y passe le semestre pour ses études et je suis littéralement tombée amoureuse. Il y a tant de choses à faire et à voir que je n’ai pas eu une seconde de répit : entre les parcs pour se balader, les musées & monuments historiques qui font la richesse culturelle de Copenhague et les différents cafés & restaurants à la décoration parfaite, c’était juste le bonheur. Voici donc un petit aperçu de mon séjour, qui vous permettra de découvrir ; la ville en trois jours.. et à pied !

***

JOUR 1

***

9h : A peine arrivée à l’aéroport de Copenhague, je rejoins directement Mathilde à Nørrebro, quartier bobo-hipster apprécié pour ces boutiques de décorations et coffeeshops branchés. Il est 9h30 ; l’aventure danoise peut commencer ! Nous nous arrêtons chez Meyers Bageri, boulangerie réputée pour ses brioches à la cannelle : les « kannelbuller » que nous emportons pour les déguster chez Coffee Collective (coffeeshop et torréfacteur le plus réputé de la ville) au bout de la rue. Je sens que je vais m’y plaire ici, pour l’instant tout est parfait.

10h20 : Ensuite, Mathilde m’emmène au parc de Frederiksberg situé non loin de son université. Véritable havre de paix et de tranquillité, nous nous y baladons sous le soleil qui a décidé de nous accompagner. 32 hectares de liberté où les danois viennent courir, se promener avec leurs chiens et leurs enfants. Tout me semble si beau, si vrai et si parfait. Je suis enchantée.

12h30 : Cette petit balade nous a ouvert l’appétit ! Marcher, c’est super, mais il est grand temps de reprendre des forces. Mathilde me parle d’un endroit sympa, un food market situé dans le centre qui me plairait beaucoup. Mais pour cela, il faut s’armer de courage et marcher 50 minutes environ pour rejoindre Torvehallerne. Ça n’est pas un problème ! J’adore marcher, et je préfère largement faire l’effort d’aller un peu plus loin pour être certaine de me régaler.

13h30 : Nous arrivons enfin au fameux foodmarket, et j’ai bien fait d’avoir fait confiance à Mathilde. Ici, c’est le paradis des gourmands. Des stands il y en a de tous les côtés et pour tous les goûts : smorrebroad, burgers, salades veggies, pizza, café de spécialité, bar à vin, pâtisseries, … Le bonheur !

14h45 : Direction le Nationnalmusset (Musée National). C’est une après-midi culturelle à la découverte de la culture danoise depuis la préhistoire jusqu’à nos jours que nous passons. Un musée très intéressant qui me permet d’en apprendre plus sur toute la culture du pays (et des fameux Vikings) et de la ville que je ne connaissais que très peu.

17h : Non loin du Musée se situe la Bibliothèque Nationale qui se distingue par son architecture. D’un côté, une architecture très ancienne ; traditionnelle et de l’autre la partie moderne Black Diamond où nous nous rendons pour y prendre un café. La visite vaut le détour ! J’ai pour ma part été très surprise par le contraste des deux styles.

Royal Library Copenhagen

19h30 : Fin de journée au port de Nyhavn que vous connaissez surement puisque c’est de là que nous avons une magnifique vue sur les maisons colorées et le port, présente sur la majorité des cartes postales.

Bilan : Une première journée éprouvante, à déambuler dans les rues de Copenhague, ville qui me plait déjà beaucoup !

 

***

JOUR 2

***

9h : C’est chez Democratic Coffee, autour d’un croissant aux amandes et d’un café latte que je commence ma deuxième journée, seule puisque Mathilde est aujourd’hui en cours. Situé en plein centre, je commence la journée en douceur avant d’aller me balader au Jardin Botanique et au Kongens Have, parcs aux abords du château de Rosenborg. La météo est de mon côté : il fait tellement beau que j’ai le luxe de pouvoir me balader en tee-shirt et short. Moi qui pensait avoir froid en venant au Danemark !

Botanisk Garden Copenhagen

11h : Je me rends ensuite à Amalienborg, il faut que je sois sur la place à 11h27 pour assister à la relève de la garde. Bon je ne vous cache pas que j’ai été très déçue par ce soit disant « événement » où peu de choses ce sont passées et qu’il n’y a rien d’impressionnant à y assister. Donc si vous n’êtes pas dans le coin aux alentours de 11h27, ce n’est pas un problème 😉

Je décide d’aller me consoler en faisant du shopping ! Ou plutôt en y regardant les objets & habits dans les vitrines, car étant donné les prix, je ne risque pas de dépenser beaucoup A titre d’exemple, un joli bol en céramique vous coutera 50-55€ environ. Tout est si cher ici ! C’est donc dans la grande rue principale du centre que je me rends : Strøget. Ne manquez surtout pas le plus grand magasin de design de la ville : le Illum Bolighus qu’il ne faut pas rater !

13h30 : Je commence à avoir une petite faim, et ça tombe bien car j’ai entendu parler d’une adresse sympa : Original Coffee sur la terrasse du centre commercial Illum. En plus de m’y restaurer et de boire un bon café, j’ai une belle vue sur toute la place centrale. Le coup d’œil vaut vraiment le détour, mais la nourriture n’est pas incroyable ! Je vous conseillerai donc uniquement d’y aller pour un café.

15h : Après cette courte pause déjeuner, Mathilde me rejoins pour que l’on visite le Designmusueum que je ne peux que vous recommander. J’ai vraiment beaucoup aimé ce musée qui permet d’en apprendre plus sur l’histoire du design au Danemark : pourquoi ce goût pour la décoration, etc. et qui expose les œuvres des grands designers tels que Arne Jacobsen. Le musée n’est pas bien grand, comptez une heure pour faire le tour.

 

 

***

JOUR 3

***

9h30 : La dernière journée à Copenhague, et pas des moindres commence en beauté autour d’un petit-déjeuner complet et surtout délicieux chez Ipsen & Co ; adresse à ne pas manquer ! Tout était parfait, les photos parleront d’elles même. Situé dans le quartier de Vesterbro, nous en profitons pour découvrir les environs et allons nous promener aux alentours des Jardins de Tivoli : l’un des plus vieux parcs d’attractions au monde. N’étant pas très fan de tout cet univers, nous décidons de ne pas y entrer, mais faisons le tour par l’extérieur.

11h30 : Une fois le quartier visité, nous nous rendons ensuite à Christianshavn, dont vous avez sans doute puisque ce quartier y abrite la « ville libre » de Christiania. Et quel lieu étrange ! Au cœur d’une ancienne caserne militaire, nous y découvrons une communauté autogérée par des hippies qui ont instauré des règles assez spéciales : ici, le cannabis est autorisé et vendu comme le sont les fruits et légumes sur les étalages des marchés. Evidemment, les photos sont interdites, je vous laisse imaginer.

13h : Plus que quelques heures avant le départ, déjà ! Mathilde m’emmène déjeuner à Papirøen : le temple de la streetfood ! Dans un énorme complexe industriel, j’y découvrir le paradis de la food, avec des stands aux diverses influences qui n’en finissent plus : burger au canard, spécialités japonaises, danoises, italiennes, américaines, libanaises, etc. Mes yeux sont comblés, et bientôt mon estomac le sera. Je vous recommande vivement de découvrir ce paradis de la streetfood, rien que pour l’ambiance particulère qui s’y dégage, une ambiance de festival !

C’est sur une note positive, que je quitte la belle ville de Copenhague, et toujours sous le soleil 😉

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Fox and Fire
    dimanche 8 octobre 2017 at 19:24

    Je suis également en échange universitaire à Copenhague (et vue ce que tu me dis sur le parc de Frederiksberg, à mon avis je suis dans la même uni que ton amie 😉 ). Ca fait presque que deux mois que je suis là-bas et je suis tellement fan de cette ville! Ces derniers temps je me suis plus aventurées dans les alentours de la ville, je garde quelques musées pour les mauvais jours (et vu comme il commence à faire froid, ça ne va pas tarder…)

  • Leave a Reply